Le fabuleux destin de racine carrée de 2

Samedi 8 décembre 2012| Lu 765 fois | J.G.

« Il y a près de quatre mille ans, un scribe mésopotamien gravait sur une petite tablette d’argile une évaluation de la racine carrée de 2 précise au dix-millième près, rédigeant ainsi sans le savoir l’acte de naissance d’une constante mathématique exceptionnelle. Le destin de la racine carrée de 2 se confond avec celui des mathématiques tout entières ; ce nombre constitue une porte d’entrée très simple vers des pans entiers des mathématiques tout autant qu’un sujet d’investigation pointu pour les chercheurs d’aujourd’hui. Au-delà des multiples domaines scientifiques où elle intervient, la racine carrée de 2 est également riche d’applications nombreuses et inattendues, qui vont du format de nos feuilles de papier aux théories architecturales de la Renaissance. » Benoît Rittaud

Benoît Rittaud, maître de conférences à l’université Paris-XIII, chercheur au laboratoire d’analyse, géométrie et applications.


Dans la même rubrique

|